Le surpoids infantile : un mal sous silence Quelles solutions existent ?

52% des Européens sont en surpoids ou obèses, soit un adulte sur deux et près d'un enfant sur trois mais paradoxalement près de 72 % des Européens ignorent la gravité des risques. Le surpoids est l’un des plus gros méfaits en corrélation avec la sédentarité, qui entraîne d’innombrables autres maux. Selon les estimations, près de 20% de population mondiale sera obèse d’ici 2025. Un échantillon de la population très touché par le surpoids passe pourtant complètement inaperçu - les enfants. Malgré une stabilisation depuis 2006, la prévalence du surpoids et de l’obésité chez l’enfant et l’adolescent reste trop élevée en France : un enfant français sur cinq souffre de surpoids.

Une prévention plus active et une sensibilisation dès le plus jeune âge sont indispensables

La prévention n’est pas seulement LA solution mais est aussi est très rentable à l’Etat. En effet, contre chaque euro dépensé pour une personne en surpoids, les actions pour la prévention mises en place rapportent 6 euros en retour (taxations, restrictions, conditions). La sensibilisation directe reste néanmoins très en dessous du nécessaire.

Cette démarche préventive reste pour l’instant complétement inexistante dans les écoles alors qu’une sensibilisation des jeunes élèves aurait un impact direct sur la modulation de leur vision et de la perception de ce problème. Pour autant, le rôle des parents dans l’instruction alimentaire reste primordial.

Apprendre les bonnes habitudes alimentaires à la maison

Ce n’est plus un secret pour personne, l’éducation alimentaire vient des parents en premier lieu. C’est le parent qui inculque à l’enfant l’importance d’une bonne hygiène de vie et sur son propre exemple avant tout. L’obésité dans l’enfance est un élément prédictif de l’obésité à l’âge adulte : la probabilité qu’un enfant obèse le reste à l’âge adulte varie selon les études de 20 % à 50 % avant la puberté, et de 50 % à 70 % après la puberté (source ameli.fr).

Même si l’Etat n’a pas encore agit directement auprès des écoles, la sensibilisation indirecte via des publicités (5 fruits et légumes par jours sur Gulli etc) et les propos de médecins relayés par le ministère de la santé permettent un gain d’intérêt colossal pour le bien-être et l’alimentation saine.

Des solutions simples et efficaces existent

Ainsi, les parents peuvent, grâce à des programmes tels que LaSèche, se concentrer sur la nutrition. Les adhérents de ce programme sont suivis et par une nutritionniste et par un coach sportif. Il est possible de s’instruire et acquérir d’excellentes habitudes alimentaires avec des plats très simples à réaliser pour toute la famille. Pas besoin de prendre des rendez-vous, ni de se déplacer, il suffit juste de s’y inscrire – une facilité et l’accessibilité sur la durée qui a convaincu énormément de personnes.

A propos de Lasèche

LaSèche est un programme sportif et nutritionnel personnalisé conçu pour la remise en forme et la perte d'un poids. Expérience 360 disponible sur PC, mobile et tablette, cette start-up, résidente à l'incubateur HEC Paris de Station F, propose une solution motivante pour celles et ceux souhaitant être coachés afin de retrouver de bonnes habitudes alimentaires ou tout simplement la ligne depuis chez eux. Des challenges réguliers sont organisés avec des cadeaux exceptionnels pour les meilleurs sécheurs à la clé. Créée par Masha Gurkova et Arthur Benhamou en 2017, LaSèche est née d’une longue réflexion et une étude approfondie du marché national et international. Elle connait en 2019 une croissance exceptionnelle grâce à son programme et son approche unique, naturelle et ludique.

Les commentaires sont fermés.