Douleur au talon : la fasciite plantaire

 

La fasciite plantaire est une inflammation du fascia plantaire, la plante du pied, l’une des pathologies causant le plus de douleurs au talon. Environ 1 % de la population en serait atteinte1.

Le pied est constitué d’épaisses bandes de tissu fibreux, les fascias, qui relient le talon aux orteils. Ces

tissus soutiennent les muscles et la voûte plantaires. S’ils subissent une trop forte tension, de petites déchirures apparaissent à leur surface causant douleur et inflammation au niveau du talon. On parle de fasciite ou d’aponévrose plantaire.

Elle se caractérise par une douleur à l’arrière du pied, au niveau de l’os du talon ; une douleur généra- lement plus vive au réveil lorsque l’on pose le pied par terre, et lorsque que l’on se relève après une station assise ou encore juste après un exercice sportif.

 DES CAUSES MULTIPLES

Pour Audrey Yargui, chiropracteur et vice-présidente de l’association française de chiropraxie : « à l’occasion de la première consultation, au moment de l’interrogatoire et de la palpation du pied du patient, le chiropracteur sera en mesure de confirmer l’aponévrose plantaire. En fonction de la localisation précise de la douleur, il pourra souvent se prononcer sur ce qui, dans ses conditions de vie, est susceptible de la provoquer. Si un doute subsiste sur l’origine de la douleur, le chiropracteur pourra orienter le patient vers un acte d’imagerie médicale. »

Si les causes de la fasciite plantaire sont multiples, certaines personnes présentent plus de risques. Cette pathologie est plus répandue chez les femmes, chez les plus de 45 ans, chez les personnes en surpoids. Celles présentant des pieds plats ou au contraire très cambrés sont également plus sujettes. Des facteurs de risques sont également identifiés, notamment le port fréquent de chaussures usées ou de talons trop hauts, la pratique de certains sports comme la course à pied, l’exercice d’un métier exigeant une station debout prolongée. Audrey Yargui, chiropracteur poursuit « nous délivrons des conseils au patient sur les mauvaises postures et celles qu’il est préférable d’éviter, mais aussi sur les gestes qui soulagent ce type de douleurs, notamment certains étirements, de nature à favoriser la ré- mission ».

 QUE PEUT LA CHIROPRAXIE ?

Consulter un chiropracteur est recommandé en cas de fasciite plantaire. Le chiropracteur identifie les causes de la douleur, puis ajuste les articulations du pied et de la cheville, ce trouble pouvant être associé à une restriction de la mobilité du pied et de la cheville. Des études récentes attestent du bénéfice du recours aux thérapies manuelles (manipulations, mobilisations) dans le traitement multi- modal de la fasciite plantaire.

 LES EXERCICES POUR LA SOULAGER

Étirer les fascias régulièrement les renforce et les assouplit, atténuant ainsi la tension sur le talon. Pour les personnes sujettes aux douleurs aux talons, ces quelques exercices permettront de les prévenir et de les soulager.

  •   Prenez une balle de tennis. Assis, placez-la au niveau de votre voûte plantaire et faites-la rou- ler.
  •   Asseyez-vous. Étendez la jambe affectée par la douleur, en posant le talon au sol. Fléchissez la cheville pour tirer vos orteils vers vous. Maintenez cette position 15 à 30 secondes. Répétez cet exercice deux à quatre fois.
  •   Munissez-vous d’une serviette. Asseyez-vous au sol avec les jambes étendues devant vous. Placez la serviette sous la pointe du pied, sous les orteils mais au-dessus de la voûte. Tenez chacune des extrémités de la serviette dans vos mains. Tirez doucement vers vous tout en maintenant la jambe tendue. Maintenez la position 15 à 30 secondes et répétez trois fois.
  •   Tenez-vous face à un mur. Posez les mains sur le mur au niveau de votre regard. Décalez le pied affecté d’un pas en arrière. En maintenant vos deux talons au sol, pliez le genou de la jambe placée en avant de sorte à étirer la jambe placée à l’arrière. Maintenez la position 15 à 30 secondes et répétez trois fois.
  •   Sur une marche, stepper ou escalier. Tenez-vous en équilibre à l’angle de la marche, les talons dans le vide, en veillant à vous tenir à un mur ou à la rampe. Laissez tomber doucement vos talons jusqu’à ressentir l’étirement des muscles de vos jambes. Maintenez la position 15 à 30 secondes puis remontez les talons dans la position initiale. Recommencez trois fois.
  •   Assis confortablement avec une serviette placée sous vos pieds. Ramenez la serviette vers vous avec vos orteils repliés vers la plante de vos pieds. Utilisez également vos orteils pour replacer la serviette à plat, dans sa position originale.
  •   Placez une coupelle et des billes sur le sol. Debout ou assis, essayez d’attraper les billes avec vos orteils et mettez-les dans la coupelle. DES DOULEURS INTENSES AU RÉVEIL ? En cas de douleur intense au talon au réveil, dès que vous posez le pied par terre, efforcez-vous d’étirer vos fascias avant même de sortir du lit. Encore allongé, sur le dos, étirez vos pieds en particulier celui qui est douloureux – en fléchissant la cheville vers l’arrière puis vers l’avant. Maintenez chacune des positions 15 à 30 secondes. Renouvelez trois fois.

Les commentaires sont fermés.