Simone Veil, une Femme d’Exception jusqu’aux larmes…

Simone Veil, une Femme d’Exception jusqu’aux larmes…

Simone Veil, le meilleur « Homme Politique » de la cinquième République !

La Vie lui a tant pris et pourtant elle a tout donné, aujourd’hui elle résonne à l’infini dans nos têtes et dans nos cœurs.

Presque 90 années pour traverser une époque douteuse, s’engager dans des batailles généreuses, défendre ses convictions, réussir ses « missions » avec une détermination sans pareil, offrir à tous les « malheureux » sa bonté, son pardon, sa foi dans la Vie, alors oui, Madame, votre rayonnement n’est pas près de s’éteindre.

Ses épreuves ont été lourdes, inimaginables : déportées dans le camp de concentration d’Auschwitz, subir, entendre la souffrance de tant de personnes innocentes, trembler au moindre bruit, supporter la faim, pleurer face aux humiliations, voir la torture, être enfermée dans un environnement hostile, regarder par contrainte les bourreaux jouir des tourments infligés, entendre les cris d’agonie, craindre la mort à chaque seconde, percevoir le silence terrifiant des femmes, des enfants et des hommes dont l’existence vient d’être soufflée.

Chaque être humain est différent pourtant tous ont une origine commune, l’Afrique est sans doute le berceau de l’humanité, même si sa géographie a changé, même s’il n’est pas possible de situer précisément l’éclosion de notre espèce entre 2 millions d’années et 500 000 ans, une certitude existe, démontrée par notre ADN, il n’y a qu’une « Race Humaine » qui a évolué dans le temps et dans l’espace changeant de notre Terre.

Chaque femme ou homme doit diffuser les principes d’égalité, de respect, de générosité, le bonheur n’est pas une denrée rare, il existe à profusion et ceux qui savent donner, partager reçoivent tellement de plaisir.

Il faut apprendre afin de comprendre que chaque action pour semer une graine va éclairer la planète, éviter des souffrances inutiles, résonner, puis montrer d’autres chemins que ceux de l’égoïsme et de la possession.

L’histoire de l’Homme, au fil des époques, révèle certains détails de l’évolution mais aussi les croyances qui ont façonné les comportements et les attitudes, les deux principales sont la peur de l’autre, cet inconnu dangereux et le besoin grégaire d’alimenter le Groupe.

Ces mécanismes fondamentaux ont évolué vers les deux cultes réducteurs que sont le pouvoir et la possession.

Toutes les « Organisations humaines », philosophiques, politiques, religieuses, financières démontrent à de rares exceptions près cette rage de la domination, pour en tirer quel avantage au final ?

Ceux qui sèment le tourment vont récolter la haine, perdre la joie avant de se perdre dans les regrets.

Simone Veil montre pour toujours qu’une autre pensée est possible, elle s’est investie avec force pour en faire la démonstration. Deux de ses actes majeurs en politique illustrent cette vision :

  • Son implication dans le processus de réconciliation de la France avec l’Allemagne, certes elle n’a pas été la seule puisque le Général de Gaulle avait fait les premiers pas pour des raisons stratégiques mais « Elle » a souffert dans sa chair des abominations de la deuxième guerre mondiale en perdant son frère, sa mère et son père assassinés par « l’ennemi », sa réussite est dans le pardon !
  • Son engagement sans faiblesse pour permettre aux femmes de disposer du droit à leur corps, ainsi d’éviter les drames engendrés par certaines situations inextricables voire terrifiantes. Le 17 janvier 1975 la loi concernant la dépénalisation de l'interruption volontaire de grossesse (IVG) est votée, après des débats houleux à l’Assemblée Nationale. Aujourd’hui encore, certains groupes de personnes contestent cette disposition sous prétexte d’atteinte à la vie mais sans prendre en compte les tragédies et les décès qui perdureraient sans cette décision.

Pendant toute sa vie politique, Simone Veil, se démarque de la démarche politicienne, elle choisit la voie de « l’Intérêt Général » au dépend de l’intérêt particulier, ses engagements démontrent cette dynamique sans compromis, sa foi est le respect de la vie, de la réduction des inégalités, de l’éradications des injustices, c’est au fond considération de la « Démocratie » telle qu’elle a été inventée par « Périclès » (général, homme d'État athénien) et mise en œuvre en Grèce par le premier Parlement de l’histoire, il y a environ 2 500 ans.

 

Biographie :
« Simone Annie Jacob, née le13 juillet 1927 à Nice, elle épouse Antoine Veil le 26 octobre 1946

Elle décède le 30 juin 2017 à Paris.

Diplômée de IEP de Paris École nationale de la magistrature - Profession Magistrate.

Ministre de la Santé du 28 mai 1974 au 4 juillet 1979.

Députée européenne et Présidente du Parlement européen du17 juillet 1979 au 18 janvier 1982.

Ministre d'État, Ministre des Affaires sociales,

de la Santé et de la Ville du 30 mars 1993 au 11 mai 1995.

Membre du Conseil Constitutionnel du 3 mars 1998 au 3 mars 2007 ».

 Jean-Marie Halper, pour Marc votre coach magazine n°6

Les commentaires sont fermés.