Ballade sur les chemins de la paix intérieure…

Ballade sur les chemins de la paix intérieure…

Le hanami, la fête des cerisiers japonais en fleurs est célébrée au Parc de Sceaux, à Paris place Pierre-Mac-Orlan, dans plusieurs villes de France et dans d’autres pays…

Son origine remonte sans doute au 8ème siècle, cependant elle deviendra coutume au Japon à partir du 17ème siècle, depuis elle perdure dans son pays d’origine et elle voyage à travers la planète.

De quoi s’agit-il ? de profiter de la vie, le printemps est souvent considéré comme la saison des naissances, les plantes bourgeonnes, les fleurs aux couleurs stupéfiantes apparaissent, la nature généreuse offre une curieuse atmosphère de bien-être, les jours s’étirent comme au dénouement d’un profond sommeil, la douceur ambiante réchauffe les cœurs, elle fait jaillir de nouvelles envies… Le jour de la fête, dans la tradition japonaise, les familles se retrouvent pour un « piquenique », sous ces superbes arbres enflammés de rose ou de blanc, les conversations vont bon train, l’ambiance est détendue, souvent les couples profitent de cet instant pour déclarer leur flamme, pour consacrer leur mariage, alors les amis sont présents, la musique emballe la scène, des chants s’élèvent en harmonie pour titiller quelques nuages vagabonds qui dansent à leur rythme. Fréquemment, les voisins, les visiteurs de passage, les enfants, les personnes jeunes ou âgées se joignent pour partager ces agapes, c’est une opportunité qui permet de nouer d’autres relations, d’élargir ses connaissances mais surtout de partager sans ostracisme un nouveau bonheur à tous dédié.

Le Japon, né sans doute il y a plus de cent mille ans dans des iles proches de la péninsule coréenne, est par son histoire l’un des modèles de société, pour ses valeurs humaines même si nous devons tous lutter contre certains comportements, notamment vis-à-vis des animaux.

Des œuvres artistiques de plus de 30 000 ans ont été retrouvées, des systèmes pour cultiver la végétation propre à la nourriture, des techniques issues du continent asiatique ont permis un développement atypique de cette région du monde.

Le respect des traditions ancestrales, la culture évolutive, l’hospitalité, l’ingéniosité, l’innovation technologique (robotique par exemple), sont des vecteurs de la force tranquille de ce pays, de son attraction pour les visiteurs fascinés et conquis par son aura.

L’authenticité des habitants, leur compréhension de la vie, leur faculté à absorber au plus profond d’eux-mêmes les acquis des chemins empruntés, ont développé chez ce peuple la capacité de surmonter les épreuves pour les transformer en sources originales d’énergies.

La hiérarchie des « forces » : Les Shoguns sont des généraux, c’est une institution capitale dans l’histoire du pays, les Samouraïs sont les guerriers fidèles des Shogun avec des principes ancestraux, les Rônins sont des samouraïs sans maître, les Ninjas sont des espions puissants, les Yakuzas sont des combattants implacables de l’armée du crime.

Les Arts Martiaux, sont apparus, il y a plusieurs millénaires, dans différentes régions du monde, ils peuvent être inspirés par la notion de combat, la danse et des principes philosophiques, le Japon a personnalisé cette connaissance depuis des centaines d’années dans des écoles spécialisées adaptées à ses principes de fonctionnement.

  • Combats sans armes : Ju-jutsu, Taijutsu, Dakentaijutsu, Jūtaijutsu, Taihenjutsu, Sumo, Aïkido, Shorinji Kempo, Judo, Karaté, Ninjutsu (tactique de guerre).
  • Combats avec armes : Battōjutsu, Bō-jutsu, Jō-jutsu, Hojōjutsu, Iaijutsu, Iaido, Kenjutsu, Kyūjutsu, Naginatajutsu, Ninjutsu, Shurikenjutsu, Sojutsu, Kyudo, Kendo
  • Philosophie : Budō, Bushido, il s’agit d’un code, d’une façon de combattre utilisée par les samouraïs.

Informations : Superficie 377 962 km² (la moitié de la France), 127 millions d’habitants, le plus bas taux de natalité au monde (1,39 enfant par femme) donc une population qui diminue chaque année (environ 200 000 personnes) en 2014, c’est aussi le 3ème PIB mondial.

Lors d’un prochain voyage au Japon, il ne faut pas manquer la visite de ces sites magnifiques : Le Mont Fuji, Hitachi Seaside Park, Arashiyama, Ogasawara, Ebisu Iwa, Dotonbori, Sanctuaire Itsukushima Miyajima, Tunnel de fleurs à Kawachi Fuji Garden, Shibazakura – Takinoue Park, Matsushima Bay, Amanohashidate, Yakushima, Château Himeji, Jardin Nishinomaru, Kirishima Yaku, Parc National, etc…

Dépaysé avec la nourriture japonaise, des préparations à ne pas manquer : Okonomiyaki, Takoyaki, Monjayaki, Ramen, Sushi, Yakitori, Karaage, Gyoza, Katsudon, Tempura, Miso Soupe, Yakisoba, Udon, Soba, Oden, Omuraisu, Guydon, Onigiri, Yakiniku, Shabu, Kare, Sashimi…

Le Parc de Sceaux, sur plus de 3,6 km², est un gigantesque flux de résonnance positive, grâce à son histoire, sa végétation surprenante, son canal qui étend son envergure auprès du château, sa faune avec des oiseaux variés, ses mammifères originaux et tout cela avec le regard bienveillant du soleil attaché à ce lieu.

Il a été imaginé au 18ème siècle par André Le Nôtre, sans doute le « meilleur jardinier de France, inventeur des jardins à la française », il a réalisé ou transformé, excusez du peu, les jardins des châteaux de : Versailles, Vaux le Vicomte, Chantilly, Fontainebleau, Gagny, de Maison et bien d’autres à travers le monde.

A l’entrée du Parc, le château accueille les visiteurs, c’est aujourd’hui un musée, des concerts ou représentations musicales s’y déroulent régulièrement, il garde la trace, le parfum de la noblesse française qu’il a accueilli et les marques des fêtes somptueuses organisées en son sein. Au cours de la promenade dans le parc, Le Pavillon de l'Aurore, L'Orangerie, Les Ecuries, Le Petit Château, Le Pavillon de Hanovre sont à découvrir.

Le plaisir de vivre...

Souvent, il est difficile de sortir de ses pensées, elles bouclent autour d’un sujet qui préoccupe car il manque la solution pour se débarrasser de ce poids qui accapare.

Ici, maintenant 3 sources vous attendent pour trouver la sérénité :

  • Le Parc de Sceaux avec son charme envoutant, ses oiseaux qui chantent, ses plantes qui bruissent, l’eau qui signe son parcours avec des notes romantiques,
  • Le Japon avec son expérience du « lâcher prise » qui résonne à travers l’espace et la confiance en sa force pour dépasser toute épreuve,
  • Hanami dans sa sphère illuminée par la coalition de fleurs et d’humains qui génèrent sans frontières un hymne au bonheur.

Emprunter un nouvel itinéraire où tout devient possible, ouvrir son regard, aimer cette planète qui offre tant de ressources magnifiques, avoir la foi en soi, dans sa réussite trop souvent imaginée improbable et pourtant si disponible.

 Jean-Marie Halper, pour Marc votre coach magazine n°5

 

Les commentaires sont fermés.